Basket Mon panier

English | Español
Search

Lors d’une froide soirée de novembre dernier, plus de 100 bénévoles ont parcouru les rues de Leicester pour trouver et poser des questions aux personnes dormant dans la rue. Notre comptage des sans-abri n’était qu’un des nombreux événements organisés lors de la semaine de connexions (6-10 novembre 2017) en vue d’impliquer les personnes dormant dans les rues de notre ville. En tout, nos bénévoles ont parlé à 92 personnes qui ont raconté leurs parcours individuels.

Grâce à l’intérêt des médias et l’implication de la communauté lors de la semaine de connexions, il semblait que l’ensemble de la ville de Leicester avait commencé à s’inquiéter du sans-abrisme dans la ville, mais que s’est-il passé depuis cette semaine et dans quelle mesure la Campagne sur l’élimination du sans-abrisme à Leicester a-t-elle permis d’améliorer la vie des personnes dans la rue ?

La campagne a permis de parler du sans-abrisme au niveau local et a permis aux différents acteurs de la campagne de rechercher des solutions aux différents problèmes relatifs au sans-abrisme. Le fait d’avoir une liste des personnes dormant dans la rue a rendu la tâche de sortir les sans-abri de la rue d’autant plus gérable. Peu après la semaine de connexions, les partenaires de la campagne se sont rassemblés pour trouver des solutions permettant de sortir de la rue les 48 personnes affirmant dormir dehors. Depuis le comptage, huit personnes ont pu sortir de la rue, dont certaines étaient sans domicile depuis très longtemps.

La campagne a permis de remobiliser les différents acteurs et de les motiver à redoubler leurs efforts. Avec les nouveaux partenaires autour de la table, notre approche est devenue plus flexible. Il est toujours difficile de répondre aux besoins des sans-abri les plus vulnérables, et nous collaborons avec d’autres organisations pour développer un projet pilote de logement d’abord permettant de trouver une solution à ce problème.

Les informations collectées via l’enquête des personnes dormant dans la rue se sont également avérées très utiles pour comprendre le parcours et les besoins des sans-abri de Leicester. Par exemple, la reconnaissance du nombre important dans la rue de personnes ayant quitté des structures de prise en charge a permis de réviser l’accompagnement par la municipalité de Leicester des personnes qui quittent des établissements de prise en charge. L’implication de notre autorité locale a joué un rôle majeur dans le succès de la campagne. La campagne sur l’élimination du sans-abrisme de rue sera inclue dans la stratégie de lutte contre le sans-abrisme de la municipalité de Leicester. Après avoir assisté au comptage de rue, notre Maire Peter Soulsby a récemment organisé une session de questions-réponses sur Twitter sur le sans-abrisme.

La campagne a également permis d’avoir des discussions avec des personnes qui ne sont généralement pas impliquées dans les problématiques relatives au sans-abrisme, à l’instar de chefs locaux d’entreprises. Une partie de notre travail consiste à aider les personnes à comprendre leur rôle pour lutter contre le sans-abrisme de rue.

Il existe à présent une volonté de mettre un terme au sans-abrisme de rue à Leicester. Nous prévoyons maintenant d’organiser une conférence sur la campagne afin de partager les conclusions de la semaine de connexions. L’objectif est de développer une Charte du sans-abrisme en rassemblant des églises, des commerces et des associations, ainsi que l’autorité locale, des universités et la police en vue de développer des solutions créatives et mettre un terme au sans-abrisme de rue à Leicester d’ici 2020.

Mark Grant est directeur d’Action Homeless qui dirige les activités de la campagne de Leicester.


Dernières nouvelles

Tout voir

Un rapport humain

| Our Blog

Rejoignez la discussion !