Basket Mon panier

English |
Search

Dans le cadre de la Journée mondiale des sans-abri aujourd’hui, nous parlons à CJ*, un des bénévoles de la campagne CRZERO2020 impliqués dans l’élimination du sans-abrisme de rue à Croydon, sur son expérience de bénévolat dans la campagne dans le cadre de la Campagne européenne sur l’élimination du sans-abrisme de rue.

Pouvez-vous m’en dire un peu plus sur vous ?

Je suis actuellement impliqué dans plusieurs actions de bénévolat et j’ai récemment commencé à travailler bénévolement en tant que serveur dans une café qui est une entreprise sociale dirigée par le Spitalfields Trust. J’effectue également du bénévolat pour aider les migrants de Woolwich, à Crisis at Christmas et dans la campagne CRZERO pour lutter contre le sans-abrisme de rue à Croydon. Le bénévolat m’a permis de prendre confiance en moi et de devenir une personne meilleure et plus heureuse. Ceci est particulièrement important dans le mesure où je suis en pleine période de rétablissement après avoir souffert de problèmes de santé physique et mentale.

Pourquoi avez-vous décidé de vous impliquer dans la campagne CRZERO 2020 ?

Un collègue de Crisis at Christmas qui a fait du bénévolat pour la Campagne de Westminster m’a parlé de la campagne CRZERO 2020. Étant donné que j’ai été moi-même sans-abri, j’ai directement souhaité m’impliquer dans cette campagne.

En quoi consiste votre implication jusqu’à présent ?

J’ai travaillé pour les deux semaines de connections de Croydon. J’ai vraiment apprécié parler aux personnes qui vivaient dans la rue. Grâce à ma propre expérience, j’ai ressenti une affinité avec ce qu’elles vivaient. Je fais également partie du Groupe de solutions de logement de Croydon où je partage ma propre expérience de sans-abrisme ainsi que les obstacles que j’ai rencontrés pour accéder à un logement et à l’aide dont j’avais besoin à cause de mon alcoolisme et de mon addiction. Cela fait du bien de se sentir inclus et de pouvoir contribué au travail de cette équipe.

Pourquoi pensez-vous que cette campagne est différente des autres campagnes de lutte contre le sans-abrisme ?

Cette campagne semble plus concrète et plus inclusive. J’aime la façon dont nous travaillons avec la communauté et dont nous abordons les vraies causes du sans-abrisme.

Que faut-il changer selon vous pour réellement mettre un terme au sans-abrisme ?

Les sans-abri doivent ressentir qu’ils ne sont pas marginalisés ou laissés de côté. Pour moi, cela demande de l’investissement. Je suis devenu sans-abri parce que je ne pouvais pas faire face à ma vie à cause de mon addiction. Si je n’étais pas au courant de l’accompagnement disponible, je n’aurais jamais pu demander d’aide. Pour moi, les sans-abri doivent se sentir réassurés et connaître les services d’accompagnement disponibles.

Comment décririez-vous la campagne en 5 mots ?

Essentielle, belle, favorable, active, positive

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite lutter contre le sans-abrisme dans sa communauté ?

Rechercher des associations locales qui aident les personnes sans domicile au niveau local. Cela peut-être des églises, Crisis, des centres d’hébergement ou des maraudes, et rechercher comment vous pouvez vous impliquer.

En savoir plus sur la campagne de Croydon ici.

La campagne européenne sur l’élimination du sans-abrisme de rue a débuté en 2015 et compte à présent 10 villes actives travaillant aux quatre coins de l’Europe pour mettre un terme au sans-abrisme de rue. En savoir plus ici.

*Les noms ont été modifiés.


Dernières nouvelles

Tout voir

Rejoignez la discussion !