Basket Mon panier

English | Español
Search

Un projet qui aide les locaux à effectuer des améliorations en matière d’efficacité énergétique dans des logements qui étaient en condition précaire à la suite de la privatisation de masse a reçu une « mention spéciale » en tant qu’un des finalistes des Prix mondiaux de l’Habitat de cette année.

Le projet d’efficacité énergétique résidentielle dans des ménages à bas revenus (REELIH) aide les résidents vivant dans des anciens immeubles sociaux en Arménie, Bosnie-Herzégovine et Macédoine à créer des associations de propriétaires. Cela permet aux résidents d’emprunter collectivement de l’argent pour réaliser des améliorations en matière d’efficacité énergétique dans leurs logements. Cela rend le chauffage de leurs maisons plus abordable, améliorant la santé et le bien-être des résidents.

Le projet a développé des liens entre des personnes, des associations de propriétaires, des gouvernements locaux et des banques. Le projet a permis de sensibiliser le public sur l’efficacité énergétique et augmenter les fonds disponibles pour les résidents en vue de leur permettre d’améliorer leurs bâtiments.

Lile Kik, qui vit dans le complexe Aerodorm à Skopje, en Macédoine, a affirmé :

« Il y a 35 ans, les bâtiments étaient totalement nouveaux ; aujourd’hui, ils s’effritent et montrent des signes d’années de négligence. Mon appartement manque d’isolation, de fenêtres à double vitrage et de portes en bon état. Il a également un toit avec des tuiles d’amiante qui doivent être enlevées, et la façade extérieure tombe en ruines. Je trouve toujours des excuses pour rester la dernière à mon travail car mon bureau est plus chaud que mon logement. »

Elle poursuit :

« J’ai entendu parler d’un nouveau programme d’efficacité énergétique via un ami, qui permettait d’isoler les bâtiments, de réduire les factures d’énergie et d’améliorer l’aspect extérieur des immeubles. J’ai demandé l’avis des autres locataires de mon immeuble et j’ai remarqué que nombre d’entre eux étaient favorables au test de ce programme. J’ai été voir quelqu’un qui vit un peu plus loin et qui profite déjà de ce programme. Maintenant son logement est chaud grâce à une meilleure isolation, et l’humidité dans les murs et les mauvaises odeurs ont disparu. Cela m’a encore plus convaincue et je suis plus déterminée que jamais pour persuader les autres locataires de mon immeuble à profiter de ce programme. »

David Ireland, directeur de World Habitat, bailleur et coordinateur des Prix mondiaux de l’Habitat, a affirmé : « Ce projet a démarré en Macédoine et a été transféré en Arménie et en Bosnie-Herzégovine. Ils ont réussi à adapter le modèle à chaque contexte local via différents arrangements avec les prêteurs. Cela a permis aux propriétaires qui rencontraient auparavant des difficultés à pouvoir accéder à des crédits abordables pour réaliser les travaux nécessaires dans leurs logements. »

Chaque année, les Prix mondiaux de l’Habitat mettent en lumière dix des projets les plus remarquables et les plus innovants en matière de logement, sélectionnés à partir de plus de 100 candidatures venant des quatre coins du monde. Les juges récompensent surtout des projets qui non seulement offrent des solutions remarquables en matière de logement mais qui peuvent en outre être transférées dans d’autres régions du monde.


Dernières nouvelles

Tout voir

D’où viennent les maisons ?

| Our Blog

Rejoignez la discussion !