Basket Mon panier

English | Español
Search

La campagne a permis à Torbay de donner un nouveau souffle à ses tentatives de mettre un terme au sans-abrisme et a permis d’impliquer de nouvelles personnes dans ce travail’ – Stuart Bakewell, Westward Housing and Support, Torbay

‘L’enquête m’a permis de m’exprimer, et les autres peuvent nous écouter grâce à cette enquête. Cela nous donne le courage de demander de l’aide. C’est la meilleure chose que je n’ai jamais faite’ –  Résident de Croydon qui dormait autrefois dans la rue

Nous avons été très surpris de voir que certaines des personnes que nous avons rencontrées possédaient des diplômes (universitaires), et que certaines allaient chaque jour à la bibliothèque, sans imaginer qu’elles se retrouveraient dans cette.’ – Bénévole de la campagne, Barcelone

 L’objectif ultime de la campagne est de trouver des logements durables pour les personnes vulnérables dormant dans la rue.

Des locaux de chaque ville ont dans un premier temps travaillé ensemble pour bien connaître les personnes qui dorment dans la rue et pour bien comprendre leurs souhaits et besoins. La plupart des villes participantes ont introduit des semaines de comptage ou semaines de connexion, à savoir plusieurs jours durant lesquels des bénévoles parcourent les rues et discutent avec les personnes dormant dans la rue.

Ces conversations permettent à la communauté locale d’en savoir plus sur les personnes dormant dans la rue et sur ce qu’il importe de changer. Les locaux élaborent ensuite un plan pour prendre des mesures dans leur ville. Cela inclut l’influence des médias, des décideurs politiques locaux et d’autres acteurs concernés.

Dans chaque ville, les personnes sans domicile, les personnes travaillant dans le domaine du sans-abrisme et les locaux travaillent ensemble pour trouver des logements aux personnes dormant dans la rue. De nombreuses stratégies actuelles de lutte contre le sans-abrisme suivent un modèle où les personnes passent de la rue à différents hébergements temporaires. Elles ne peuvent généralement pas intégrer de logement permanent avant de remplir certaines conditions, et les personnes se retrouvent souvent à nouveau dans la rue après quelque temps.

Notre campagne promeut l’approche du logement d’abord. Le logement d’abord est une approche où les personnes qui dorment dans la rue se voient proposer un logement permanent et adéquat assorti d’un accompagnement si nécessaire. Des données rigoureuses provenant de différents pays démontrent que cette approche est plus efficace pour aider les personnes à trouver des logements permanents que le modèle actuel. Les villes qui participent à la campagne réfléchissent à la façon dont elles peuvent développer, adopter ou mettre en œuvre une approche de logement d’abord.

Nous avons commencé à travailler avec Croydon, Valence, Westminster et Barcelone en 2015 en tant que quatre villes pilotes. Après avoir organisé des semaines de comptage ou de connexion en 2016, elles continuent de mobiliser la communauté pour apporter des changements. Barcelone et Croydon ont organisé une deuxième semaine de connexion en 2017.

Plus récemment, Alicante, Brighton, Bruxelles, Glasgow, Leicester et Torbay ont rejoint la campagne. En 2017, Torbay et Bruxelles ont déjà réalisé leurs semaines de comptage ou de connexion. Alicante, Brighton et Leicester prévoient de le faire en novembre de cette année.

Après seulement quelques mois, Torbay a déjà engendré des résultats positifs, permettant de sortir 8 personnes de la rue pour leur permettre d’intégrer un logement à la suite de leur semaine de connexion.

Vous trouverez plus d’informations sur le Twitter de World Habitat.


Dernières nouvelles

Tout voir

Remise des trophées aux lauréats !

| News update